Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Les points de recharge, la réglementation des véhicules électriques, les assurances, bons plans, loi et aides financières ou avantages qui s'y rapporte.

Modérateurs : Remdo, man3515, moulino51

Avatar du membre
man3515
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 1910
Enregistré le : ven. 30 10 , 2015 22:08
Mes véhicules : Clio élec 1996
Localisation : FR - 45 - Briare

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par man3515 » jeu. 11 10 , 2018 7:40


Avatar du membre
Rémy
Messages : 8600
Enregistré le : jeu. 06 07 , 2006 14:48
Mes véhicules : Renault Fluence ZE - Nissan Leaf 2012
Localisation : FR-06-Antibes

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par Rémy » jeu. 11 10 , 2018 9:15

En lisant l'article, je crois comprendre que le total de 75 000 est réparti sur la France, la Belgique, l'Italie et le Royaume-Uni.

Avatar du membre
man3515
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 1910
Enregistré le : ven. 30 10 , 2015 22:08
Mes véhicules : Clio élec 1996
Localisation : FR - 45 - Briare

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par man3515 » jeu. 11 10 , 2018 10:54

Oui, cela concerne "l'Europe".
EDF se jette à l'eau et prend un pari qui peut être une bonne aubaine, et si ça pouvait enfin débloquer la situation d'un nombre de bornes restreint, ce serait une bien bonne chose je pense !

rover17
Messages : 791
Enregistré le : ven. 05 10 , 2007 19:17
Localisation : Charente maritime

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par rover17 » jeu. 11 10 , 2018 11:53

man3515 a écrit :
jeu. 11 10 , 2018 7:40
EDF a entendu son appel :D
EDF vise à installer 75 000 bornes d'ici 2022
Inaccessible :(
Le VE , j'y viendrais ...

Avatar du membre
triphase
Messages : 9468
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par triphase » jeu. 11 10 , 2018 12:49

Ben... si!
Voiture électrique : EDF va passer de 5 000 à 75 000 bornes en 2022
Sur ses quatre gros marchés européens, la France, la Belgique, l'Italie et le Royaume-Uni, le français vise le tiers du marché de la recharge des voitures électriques. Le Point Auto avec AFP
Modifié le 11/10/2018 à 08:16 - Publié le 11/10/2018 à 07:21 | Le Point.fr
Les bornes de recharge vont se multiplier, grace notamment au deploiement du reseau EDF.


Tout s'accélère enfin pour que se déploie le marché encore hésitant de la voiture électrique. Avec son fil à la patte et trop peu de possibilités de recharger ses batteries, ce mode de mobilité dite « propre » – ce qui est très exagéré – peine à rassurer ses clients potentiels. Avec l'initiative de l'opérateur français, cela pourrait changer et séduire de nouveaux clients. EDF a dévoilé en effet un plan en faveur de la mobilité électrique, avec l'ambition d'atteindre la première place sur ses quatre principaux marchés européens, dont la France.

Ce plan vise à « faire d'EDF le leader incontesté de la mobilité électrique au moment où elle va se déployer, s'accélérer », a déclaré son PDG Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence de presse. Il n'a toutefois pas chiffré l'investissement qui sera nécessaire. Les ambitions d'EDF concernent ses quatre grands marchés européens ou « pays cœur » : la France, la Belgique, l'Italie et le Royaume-Uni.

Le groupe veut y être le premier fournisseur en électricité pour véhicules électriques en 2022. Concrètement, EDF entend fournir en électricité 600 000 véhicules électriques, soit 30 % de parts de marché prévues dans les quatre pays concernés. L'électricien proposera l'an prochain une offre intégrée, avec la fourniture d'électricité et une solution de recharge pour les clients qui disposent d'une place de parking.
Des bornes « intelligentes »

L'entreprise veut aussi y être le premier exploitant de réseau de bornes électriques. Sa filiale Sodetrel devrait ainsi déployer 75 000 bornes d'ici à 2022, contre 5 000 aujourd'hui. Enfin, EDF se fixe comme objectif d'exploiter 4 000 bornes « intelligentes » dès 2020. Elles permettront de mettre les batteries des véhicules à disposition des réseaux qui pourront puiser dans les voitures l'énergie qui lui manque pour lisser les périodes de forte consommation. Dans ce domaine, une coentreprise doit bientôt être établie entre EDF et la start-up californienne Nuvve.

Ce plan dévoilé mercredi constitue le troisième en faveur de la transition énergétique présenté par l'entreprise, détenue à près de 84 % par l'État. EDF avait déjà précisé ses ambitions dans le domaine du solaire et le stockage. Ces annonces interviennent au moment où le gouvernement s'apprête à dévoiler sa programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour les années 2018-2023 et 2023-2028.
En attendant les taxes sur la recharge

Les bornes de recharge vont se multiplier, grâce notamment au déploiement du réseau EDF

Installées dans les parkings Indigo, ces bornes Sodetrel appartiennent aussi à EDF.


Les scénarios établis par le gestionnaire du réseau électrique RTE (une filiale d'EDF qui fonctionne de manière autonome) tablent sur une stagnation ou une érosion de la demande grâce notamment à l'efficacité énergétique globale. Un avis que ne partage pas du tout le PDG d'EDF qui table au contraire sur une augmentation de la consommation due au développement des voitures électriques.

Plusieurs offres sont à l'étude et feront prendre conscience à l'usager que l'électricité n'est pas gratuite. Comme les forfaits téléphoniques, on pourra payer juste à la consommation, plus cher, ou à l'abonnement, un peu moins cher en fonction du niveau retenu (Access à Premium actuellement chez Sodetrel). Après l'achat d'une carte Pass à 14 euros, le prix de recharge pour 30 minutes passe ainsi de 6 euros à 3 euros.

Au moins au début. Car la croissance du marché devrait à terme augmenter les tarifs, en attendant que l'État s'en mêle un jour en lui accolant quelques taxes. De quoi compenser le manque à gagner des recettes fiscales en baisse sur la distribution des carburants.
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
élecolo
Messages : 963
Enregistré le : jeu. 01 04 , 2010 3:47
Mes véhicules : Zia: Peugeot 106 électrique (1997)
Localisation : 56 - Vannes - Morbihan - France
Contact :

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par élecolo » jeu. 11 10 , 2018 16:27

Quand l'article parle de "consommation", je tremble à l'idée que le standard retenu reste le temps passé branché sur la borne. Comme c'est actuellement le cas. :( Avec en plus des durées forfaitaire (tranche d'1h30 dans mon département). Complètement ridicule. Ayant un véhicule sobre, je préfèrerais une facturation à la consommation réelle. Une telle facturation serait plus juste. Et plus incitative à économiser l'électricité. :) Ainsi, les véhicules puissants paieraient plus. Hé hé!

A 3€ la demi heure (forfait "économique"), mon plein complet me coûterait 18€...
A 6€ la demi heure (forfait normal), mon plein complet me coûterait 36€... :roll: :lol:
(30 x 18 = 540€ par mois pour une recharge quotidienne de 3h).

A de tels prix, il est plus économique de louer un garage avec une prise. :)
Peugeot 106 (1997)
Trottinette à réviser

Avatar du membre
moulino51
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 10294
Enregistré le : lun. 16 01 , 2012 2:34
Mes véhicules : Clio 5 portes 4 Places + Valise XR25
Localisation : FR-51-Région de REIMS

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par moulino51 » jeu. 11 10 , 2018 21:02

Bonsoir tous,

Tavares dépasse les bornes :mrgreen: , j'aurais bien envie de lui dire "Commence par construire des bagnoles avant d'exiger des bornes de recharges" :mrgreen:



"On ne vient pas de nulle part et serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !"

Avatar du membre
élecolo
Messages : 963
Enregistré le : jeu. 01 04 , 2010 3:47
Mes véhicules : Zia: Peugeot 106 électrique (1997)
Localisation : 56 - Vannes - Morbihan - France
Contact :

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par élecolo » jeu. 11 10 , 2018 23:01

C'est le débat de l’œuf et de la poule en version moderne. Ce qui serait bien, ce serait un contrat entre l'état et les constructeurs qui les engage mutuellement.

L'état s'engage à installer X bornes et points de recharge (220v) par an pendant X années.
Et les constructeurs s'engagent à produire et vendre et maintenir X véhicules électriques par an pendant X années.

Il est vrai que si on installe des bornes d'abord, en masse, les constructeurs n'auront plus d'excuses... :) Et c'est aussi bon pour le tourisme en France (1ère destination mondiale!).

Il nous faudrait un De Gaulle pour lancer un GRAND PLAN ELECTROMOBILITE.
Peugeot 106 (1997)
Trottinette à réviser

Avatar du membre
man3515
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 1910
Enregistré le : ven. 30 10 , 2015 22:08
Mes véhicules : Clio élec 1996
Localisation : FR - 45 - Briare

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par man3515 » ven. 12 10 , 2018 7:25

C'est bien pour ça que dans ce débat de l’œuf et de la poule, si une entreprise avec des moyens considérables telle qu'EDF (ou Total, qui semble s'intéresser de plus en plus à l'électricité et voit le tournant arriver) fait le pari du monopole des bornes rechargeables et en implante suffisamment, cela pourrait clore le débat, effacer une barrière de l'électromobilité et inciter à l'obtention d'un VE.

Pour le prix, il ne faut pas s'attendre à du gratuit... pour nous qui avec nos VE ancienne génération ou ceux qui ont connu au départ les bornes "gratuites" on va trouver ça cher, mais pour le nouvel utilisateur, il n'y verra qu'une économie de plus par rapport à au plein d'un VT. :wink:

mimijean
Messages : 2139
Enregistré le : ven. 15 02 , 2013 23:51
Localisation : FR-Nord-Cambrai / Peugeot Ion 16KW depuis 02/13 + 1 de 14.5 pour madame depuis 12/2015

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par mimijean » ven. 12 10 , 2018 7:41

Question tarif, dans mon coin, même avec une charge rapide, c'est pas top !!!!
tarif passpass.JPG
4.50€ les 20 mn, sachant que souvent, après 15 mn, ça va couper, car tu seras à 80% .... et si tu relances, c'est RE 4.50€ ....

Un tarif qui commencerait à parler, serait facturé toutes les 5 mn ...

L'idéal, serait à la minute ...

Mon épouse c'est retrouvé aussi à charger sur la prise de courant, avec leur tarif, à 8€ .... car en rapide, pour une triplette, y'en a pas beaucoup ...

Pour l'instant, j'ai vu que mobisdec (normandie), qui avait un tarif presque acceptable en charge lente ...

Par contre, j'ai vu aucun garage peugeot, citroën, proposé une charge quelconque, même durant leurs heures d'ouverture .....
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
La peugeot Ion de mimijean. Plus de 75 000 km, nov 2017, 4.8 ans.
Une ion pour Madame 14.5! :D Dire qu'elle disait jamais .décembre 2015, - 100km au 23/12/15 mrgreen: et +de 40 000 km nov 2017

Avatar du membre
moulino51
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 10294
Enregistré le : lun. 16 01 , 2012 2:34
Mes véhicules : Clio 5 portes 4 Places + Valise XR25
Localisation : FR-51-Région de REIMS

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par moulino51 » ven. 12 10 , 2018 8:01

élecolo a écrit :
jeu. 11 10 , 2018 23:01
C'est le débat de l’œuf et de la poule en version moderne.
Pas exactement :!: On ne peut pas dire que le groupe PSA ai joué le jeu jusqu'a maintenant et Tavarés n'est pas du tout dans la même optique que l'autre Carlos chez Renault.
Chez renault, ils n'ont pas attendu que le réseau soit existant pour proposer une gamme.
PSA se rends compte maintenant du retard et cherche l'excuse du "pas assez de bornes" pour tenter d'effacer son manque de motivations.
Quand l'état a imposé voici une dizaine d'années aux constructeurs Français d'avoir des VEs dans leur gamme, PSA ne faisait que rébadger des Mitsu (trés bonne voitures d'ailleurs ces C-Zéro, iOn)
PSA s'est fourvoyé dans son système de récup au freinage avec son vérin a azote
En espérant qu'ils arrivent a mettre sur le marché une gamme de VEs comme Renault l'as fait.


"On ne vient pas de nulle part et serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !"

Avatar du membre
man3515
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 1910
Enregistré le : ven. 30 10 , 2015 22:08
Mes véhicules : Clio élec 1996
Localisation : FR - 45 - Briare

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par man3515 » ven. 12 10 , 2018 10:22

Pour faire suite à la nouvelle de "EDF vise à installer 75 000 bornes d'ici 2022", je vous copie-colle ici l'interview de Yannick Duport, directeur du Plan Mobilité Electrique chez EDF (interview donnée pour un bulletin hebdo d'information aux agents des IEG) :
En 2030-2035, 30 % des véhicules neufs européens seront électriques, contre 1 à 2 % aujourd’hui. Pour
accompagner ce développement et devenir l’énergéticien numéro un dans ce domaine en Europe, EDF a dévoilé
mercredi 10 octobre, aux Electric Days, son Plan mobilité électrique. Son directeur, Yannick Duport, a déjà des
objectifs précis pour 2022. Parmi lesquels, l’installation de 75 000 bornes de recharge.
"Que contient le Plan mobilité électrique ?"

Dès 2022, nous voulons être l’énergéticien leader de la mobilité électrique sur nos quatre plus grands marchés européens : la France, la Grande-Bretagne, l’Italie et la Belgique. Cette ambition repose sur trois piliers majeurs. D’abord, être le 1er fournisseur d’électricité avec un objectif de 600 000 véhicules électriques alimentés en 2022, ce qui représente 30 % du marché. Dès l’an prochain, nous développerons pour nos clients particuliers, collectivités et entreprises une offre commerciale intégrée comprenant une fourniture d’électricité sans CO2, une solution de recharge pour tous les clients disposant d’une place de parking et des services associés à l’optimisation de la recharge et à l’usage de la batterie du véhicule. L’infrastructure est notre deuxième pilier : nous voulons être le 1er exploitant de réseau de bornes de recharge.
Avec notre filiale Sodetrel, nous exploitons aujourd’hui 5 000 bornes en France et 60 000 bornes sont accessibles en interopérabilité grâce au Pass Sodetrel. Nous allons faire de Sodetrel, l’acteur de référence de la gestion des infrastructures de charge en Europe pour le Groupe et accélérer son développement. Notre ambition, d’ici 2022, est de déployer 75 000 bornes et proposer l’accès à 250 000 bornes en interopérabilité. Enfin, troisième pilier : être leader européen du smart charging ou charge intelligente, avec plus de 4 000 bornes de recharge intelligentes déployées dès 2020 en France et au Royaume-Uni, et 1,5 million de véhicules pilotés en 2035.
L’enjeu de ce pilotage intelligent est de lisser la charge sur les réseaux car un million de véhicules électriques non pilotés représentent un à deux gigawatts supplémentaires d’appels de puissance à la pointe de consommation. Le smart charging va révolutionner notre rapport à la voiture. Par exemple, la voiture pourra être connectée à un panneau solaire à la maison pour autoconsommer sa propre électricité. Et si le client le souhaite, il pourra “prêter“ sa batterie au réseau électrique lorsque son véhicule sera chargé et être rémunéré en retour.
"Vous avez annoncé une série de partenariats. Pour quelles raisons ?"

Notre positionnement stratégique n’est ni sur la construction de voitures électriques ni sur la fabrication de batteries. Nous avons donc besoin d’être accompagnés de tout un écosystème d’acteurs pour réussir. Nous le faisons à travers trois types de partenariats, avec des constructeurs – Renault, Nissan et Toyota – avec des équipementiers comme Valeo et avec des start-up comme Nuvve et Ubitricity. La première, basée à San Diego, est spécialisée dans les services d’optimisation du smart charging et du vehicle to grid. Ubitricity est une start-up allemande qui développe une solution de charge intégrée dans des lampadaires. Ce ne sont que les premiers partenariats, d’autres vont suivre dans les prochains mois.
"Quelles réorganisations cela implique-t-il à l’interne ?"

Nous travaillons depuis 1972 sur la mobilité électrique. Notre R&D a été pionnière dans ce domaine avec les premières pistes de tests pour
les véhicules électriques. En 1998, la création de Sodetrel a été une étape décisive pour la gestion des infrastructures des points de charge.
Aujourd’hui, 300 salariés au sein du Groupe travaillent de près ou de loin sur le sujet. Je dois d’ici à la fin de l’année mettre en place une organisation pour amplifier notre force de frappe. Sodetrel fait bien évidement partie de cette dynamique et devra recruter pour répondre aux nombreux défis que nous avons. La R&D bénéficiera de 30 millions d’euros pour trouver des solutions de charge pour les automobilistes qui n’ont pas de place de parking et dès janvier 2019, un laboratoire sera créé pour se consacrer à la charge ultra rapide (350 kW). Nous le voyons autour de nous, le véhicule électrique décolle vraiment. C’est pourquoi nous voulons accélérer pied au plancher.

Avatar du membre
élecolo
Messages : 963
Enregistré le : jeu. 01 04 , 2010 3:47
Mes véhicules : Zia: Peugeot 106 électrique (1997)
Localisation : 56 - Vannes - Morbihan - France
Contact :

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par élecolo » ven. 12 10 , 2018 12:37

man3515 a écrit :
ven. 12 10 , 2018 10:22
Ubitricity est une start-up allemande qui développe une solution de charge intégrée dans des lampadaires. Ce ne sont que les premiers partenariats, d’autres vont suivre dans les prochains mois.
Youpi. Très astucieux et minimaliste et économique en infrastructures le coup des lampadaires chargeurs. C'est déjà appliqué au Royaume Uni.

Pour les autres partenariats, il est probable que la BLOCKCHAIN soit utilisée. Pour gérer les "contrats" d'achat/vente d'électricité, le suivi des batteries... :D
La R&D bénéficiera de 30 millions d’euros pour trouver des solutions de charge pour les automobilistes qui n’ont pas de place de parking et dès janvier 2019, un laboratoire sera créé pour se consacrer à la charge ultra rapide (350 kW). Nous le voyons autour de nous, le véhicule électrique décolle vraiment. C’est pourquoi nous voulons accélérer pied au plancher.
Bonnes nouvelles. On pense enfin à MOI, l'automobiliste SPF (Sans Prise Fixe :mrgreen: ).
Peugeot 106 (1997)
Trottinette à réviser

mimijean
Messages : 2139
Enregistré le : ven. 15 02 , 2013 23:51
Localisation : FR-Nord-Cambrai / Peugeot Ion 16KW depuis 02/13 + 1 de 14.5 pour madame depuis 12/2015

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par mimijean » ven. 12 10 , 2018 13:11

C'est déjà ça de pris !

350 kw en charge ??? !!! Génial, 40 kw de batterie dans la toto serait suffisant pou traverser la France, à condition d'avoir ce qu'il faut sur la route ...

En 5 mn tu passes de 8 kw à 32 kw de batterie ???? Mais c'est trop rapide ! j'aurai pas le temps de prendre un café et de faire pipi !!!! :lol: :lol: :lol:

Non, je rigole, ça serait déjà très bien, même 100-150 kw ....

Après, j'avoue que la personne qui prends l'autoroute, et roule à 130 km/h, et consomme plus de 25 kw, 350 kw en charge devient presque obligatoire ....

Il ne faut pas s'arrêter à la charge en ville, le VE doit pouvoir rouler partout, et rapidement charger sur la route ...
La peugeot Ion de mimijean. Plus de 75 000 km, nov 2017, 4.8 ans.
Une ion pour Madame 14.5! :D Dire qu'elle disait jamais .décembre 2015, - 100km au 23/12/15 mrgreen: et +de 40 000 km nov 2017

Avatar du membre
triphase
Messages : 9468
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: Tavares (PSA) veut plus de bornes de recharge

Message par triphase » ven. 12 10 , 2018 14:44

Et avec un minimum d'infrastructure. Le temps est définitivement derrière nous, où l'état prenait à sa charge la construction d'infrastructures géantes telles que barrages, autoroutes, voies ferrées, centrales nucléaires, canaux navigables, électrification des voies ferrées etc. Maintenant il ne peut faire que du bricolage. Et le secteur privé n'investira que ponctuellement selon rentabilité (un petit bout d'autoroute à péage ici, un viaduc là...) sans aucune stratégie globale.

C'est pourquoi les routes à induction je n'y crois pas une seconde, pas plus qu'au tuyau de poêle hyper rapide. Même les caténaires pour camions électriques ont peu de chance de voir le jour. Par contre des bornes de charge rapide nombreuses dans les stations service, oui, c'est possible. Surtout que l'investissement peut se faire de manière progressive. D'abord 2 bornes par station, puis 6 puis 15 etc. Alors que pour une infra lourde (induction), il faut tout installer d'un coup sur des centaines de km, avec le chaos circulatoire pendant les travaux que l'on peut imaginer.
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Répondre

Retourner vers « Points de recharge, Réglementations, Assurances ... »