L'avenir de l'aviation électrique ?

ULM, para-moteur, avion, tout ce qui vole grâce à des électrons...

Modérateurs : Remdo, man3515, moulino51

filomat
Messages : 2906
Enregistré le : sam. 19 02 , 2005 12:45
Mes véhicules : e-trottinettes : 1 moonway gyroboarder i1 + 1 archos bolt
Localisation : FR-92-MEUDON

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par filomat » dim. 21 04 , 2019 17:38

Quelqu'un avait dit autrefois que l'air sortant d'un pot d'échappement diesel était plus propre que celui qui était aspiré par le moteur : Il pourrait se racheter en indiquant maintenant que dans quelques décennies les avions ne seront plus "polluants".

On ne voulait plus de voitures (diesels en particulier ) et maintenant on commence à moins vouloir d'avions.
Que la force soit électrique !

filomat
Messages : 2906
Enregistré le : sam. 19 02 , 2005 12:45
Mes véhicules : e-trottinettes : 1 moonway gyroboarder i1 + 1 archos bolt
Localisation : FR-92-MEUDON

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par filomat » dim. 21 04 , 2019 17:47

triphase a écrit :
dim. 21 04 , 2019 17:30
Les déplacements en avion ne sont pas vraiment risqués. Quant à faire Paris-NewYork en train.... faudra expliquer commet faire. Et pas surtout en hyperloupe!
Par le pôle Nord car dans quelques décennies toute la glace sera fondue et on fera un pont sur le détroit de Bering :)
Que la force soit électrique !

rover17
Messages : 849
Enregistré le : ven. 05 10 , 2007 19:17
Localisation : Charente maritime

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par rover17 » dim. 21 04 , 2019 22:27

Je me pose la question si un réacteur peut tourner à l'hydrogène , ça serait la solution
Le VE , j'y viendrais ...

Avatar du membre
vehiculeselectriques
Fondateur Administrateur
Messages : 9820
Enregistré le : lun. 06 09 , 2004 20:11
Mes véhicules : Saxo lifepo4, Kangoo RE, Italvel EVolution...
Localisation : FR-25-BESANCON
Contact :

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par vehiculeselectriques » lun. 22 04 , 2019 6:40

alors l'hydrogène comme solution est une fausse bonne idée... recherche sur le rendement de fabrication de l'hydrogène et tu vas voir que sauf pour des applications de niche ou il n'y a pas d'autres solutions le débat est clos car le rendement d'extraction est minable.
Vu qu'on va devoir faire dans la sobriété énergétique tout ce qui n'aura pas un "bon" rendement devra probablement être l'exception, c'est à souhaiter en tout cas.
"Rien au monde ne peut faire mieux que la persévérance...
L'expression "persévérer" a résolu et résoudra toujours les problèmes de la race humaine."
Calvin Coolidge

Avatar du membre
triphase
Messages : 10406
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par triphase » lun. 22 04 , 2019 9:27

Je me suis aussi posé la question de l'H² dans les réacteurs. Cela permettrait de réutiliser une techno qui marche bien (le réacteur) et ne pas s'embarrasser d'une usine à gaz (la PAC) et ensuite des moteurs électriques qui limitent la vitesse de l'avion (retour à l'hélice).

Alors certes le rendement de production de l'hydrogène est mauvais, mais dans "un certain temps" on aura peut-être de tels excès d'électricité PV que ce sera valable de produire de l'hydro stockable. Pour que l'aviation évolue, il faut des changements de techno par petites étapes. Tout changer d'un coup ne passe pas. Donc si on peut presque tout conserver, en changeant juste le type de réservoir de carburant....
i-MiEV (surtout pour Mme) 60kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
vehiculeselectriques
Fondateur Administrateur
Messages : 9820
Enregistré le : lun. 06 09 , 2004 20:11
Mes véhicules : Saxo lifepo4, Kangoo RE, Italvel EVolution...
Localisation : FR-25-BESANCON
Contact :

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par vehiculeselectriques » lun. 22 04 , 2019 9:48

il y a une citation qui me plait beaucoup: "Ce n’est pas en améliorant la bougie qu’on a inventé l’ampoule" ... cela dit copier/améliorer est parfois aussi une source d'innovation ;^)
"Rien au monde ne peut faire mieux que la persévérance...
L'expression "persévérer" a résolu et résoudra toujours les problèmes de la race humaine."
Calvin Coolidge

rover17
Messages : 849
Enregistré le : ven. 05 10 , 2007 19:17
Localisation : Charente maritime

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par rover17 » lun. 22 04 , 2019 11:44

Même analyse que triphase , l'électrique à hélice , même avec les progrès des propfan , on sera limité en vitesse , sous le mur
Un réacteur à l'hydrogène , dans la mesure où la production sera mondiale , devrait conserver la possibilité de voyager rapidement , tout comme les militaires ...
Le VE , j'y viendrais ...

rover17
Messages : 849
Enregistré le : ven. 05 10 , 2007 19:17
Localisation : Charente maritime

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par rover17 » lun. 22 04 , 2019 11:47

Le VE , j'y viendrais ...

Avatar du membre
triphase
Messages : 10406
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par triphase » lun. 22 04 , 2019 16:48

Document très intéressant! Je pensais un peu naïvement que de l'hydrogène compressé gazeux (700 bar) pourrait faire l'affaire, mais il semble nécessaire de passer en liquide cryogénique. C'est inconcevable pour des véhicules, mais pourquoi pas des avions, qui par le sérieux de leur utilisation et leur nombre plus limité (vs. automobiles) se rapprochent du monde "spatial".
i-MiEV (surtout pour Mme) 60kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

filomat
Messages : 2906
Enregistré le : sam. 19 02 , 2005 12:45
Mes véhicules : e-trottinettes : 1 moonway gyroboarder i1 + 1 archos bolt
Localisation : FR-92-MEUDON

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par filomat » jeu. 25 04 , 2019 6:33

La combustion du bois (ou du pétrole) dégage du gaz carbonique qui est ensuite dissocié en carbone et en oxygène par la photosynthèse (les forêts et le plancton des océans).

La combustion de l'hydrogène fabrique de l'eau et fait monter le niveau des océans.

La combustion du bois est "durable", celle de l'hydrogène ne l'est pas.

A moins d'emporter, en plus du réservoir d'hydrogène liquide, un réservoir d'oxygène liquide, comme dans les fusées spatiales ... Ce qui sera peut-être le cas pour les avions hypersoniques...

On fabrique l'hydrogène et l'oxygène par électrolyse de l'eau (et des panneaux photovoltaïques) et la combustion recompose la vapeur d'eau qui ensuite se condense... On redevient "durable" ....

La combustion "pollue" aussi (pas seulement à cause des particules) quand elle nous pompe notre oxygène
Que la force soit électrique !

Avatar du membre
triphase
Messages : 10406
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par triphase » jeu. 25 04 , 2019 7:55

Si l'hydrogène est produit par électrolyse (courant d'origine EnR), il n'y a pas de problème. On extrait de l'eau l'hydrogène utile et l'oxygène probablement inutile qui est simplement lâché dans l'atmosphère. Et cela ne changera pas du tout, ni la composition de l'atmosphère ni le niveau des océans.
i-MiEV (surtout pour Mme) 60kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
triphase
Messages : 10406
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par triphase » jeu. 25 04 , 2019 7:57

Contrairement à la combustion des hydrocarbures fossiles qui effectivement remplace l'oxygène par le CO2 et "crée" de l'eau qui viendra s'additionner aux océans.
i-MiEV (surtout pour Mme) 60kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

filomat
Messages : 2906
Enregistré le : sam. 19 02 , 2005 12:45
Mes véhicules : e-trottinettes : 1 moonway gyroboarder i1 + 1 archos bolt
Localisation : FR-92-MEUDON

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par filomat » jeu. 25 04 , 2019 12:21

zonebourse a écrit :Depuis octobre 2018, le Life Support Rack (LSR) de l'ESA est installé dans l'ISS. Réalisé par Airbus, et également connu sous la désignation ACLS (Advanced Closed Loop System), il collecte le CO2 expiré par les astronautes et le transforme en oxygène par électrolyse (réaction de Sabatier).
https://www.zonebourse.com/AIRBUS-SE-46 ... -28476901/
Que la force soit électrique !

filomat
Messages : 2906
Enregistré le : sam. 19 02 , 2005 12:45
Mes véhicules : e-trottinettes : 1 moonway gyroboarder i1 + 1 archos bolt
Localisation : FR-92-MEUDON

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par filomat » jeu. 25 04 , 2019 12:26

triphase a écrit :
jeu. 25 04 , 2019 7:55
Si l'hydrogène est produit par électrolyse (courant d'origine EnR), il n'y a pas de problème. On extrait de l'eau l'hydrogène utile et l'oxygène probablement inutile qui est simplement lâché dans l'atmosphère. Et cela ne changera pas du tout, ni la composition de l'atmosphère ni le niveau des océans.
En effet, si on relâche l'oxygène de l'electrolyse dans l'atmosphère on peut le brûler ailleurs avec de l'hydrogène et cela revient au même que si on l'avait transporté avec l'hydrogène.
Le dégagement d'oxygène au moment de l'électrolyse de l'eau "compense" celui qui sera ensuite brûlé avec l'hydrogène produit par cette même électrolyse.
Que la force soit électrique !

Avatar du membre
Citro
Messages : 7439
Enregistré le : dim. 25 02 , 2007 23:26
Mes véhicules : Scoot'Elec, 106 4 p, 106 LiFePo4, VOLTA, e-UP, EMAX 120L, P2
Localisation : FR-33-Floirac

Re: L'avenir de l'aviation électrique ?

Message par Citro » ven. 26 04 , 2019 7:59

Des réacteurs "classiques" alimentés à l'hydrogène auront certainement les mêmes inconvénients que les moteurs à pistons fonctionnant à l'hydrogène...
A savoir des émissions gigantesques d'oxydes d'azote plus connues sous l'acronyme NOX.
Il s'agit de gaz ultra toxiques qui sont accusés d'être potentiellement cancérigènes et surtout de fragiliser les vaisseaux sanguin, causant ainsi les AVC...
La limitation des NOX se fait actuellement par injection d'urée (réservoir et coût supplémentaire) dans un catalyseur. Ce traitement obligatoire sur les poids lourds est en train de s'étendre à l'automobile. Le nom commercial de l'urée est L'AD BLUE.
L'electricité, c'est LA solution.

Répondre

Retourner vers « Véhicules électriques volants »